Vieillir ensemble… Jusqu’à ce que la mort nous sépare!



On m’a souvent demandé pourquoi je gardais un vieux cheval qui me coûtait beaucoup d’argent et qui ne me « servait à rien ». Pour ceux qui ne savent pas, Mimi a 28 ans (29 en mai) et elle demande des soins particuliers. Elle fait des réactions allergiques plutôt sévères aux mouches en été, elle a, périodiquement, des crises d’arthrite et pour finir, elle a de l’emphysème (par crise également)… Le tout se contrôlant très bien, mais avec les soins adéquats évidemment! Vous êtes maintenant en connaissance de cause. Je tiens à vous assurer que sa qualité de

vie est bonne, je ne laisserais pas souffrir un animal inutilement.



Retournons à nos moutons… Ce type de question me fait réfléchir à une réponse… Car ce genre de question ne s’était jamais illustré dans mon esprit avant qu’on m’en parle. Pour me comprendre, il faut se mettre à ma place… Dans mon esprit, les animaux sont des membres de ma famille à même titre que tout le monde. Ma famille est la chose la plus importante dans ma vie et chez nous, on est toujours là pour la famille. Jamais il ne me viendrait dans l’idée de laisser un membre de ma famille de côté, car je les aime tous pour ce qu’ils sont, ils font partie intégrante de ma vie, et je ne pourrais l’imaginer sans eux!!! Voilà donc pourquoi je n’y avais jamais pensé avant.


Ensuite j’ajouterais ceci, Mimi est mon premier cheval, celle qui a été plus que patiente avec une cavalière très débutante qui enchaînait les erreurs et qui a dû apprendre à écouter et à contrôler son mauvais caractère! Elle m’a offert beaucoup, lorsque je l’ai eu, elle ne voulait pas du tout avoir affaire aux humains, petit à petit elle m’a offert sa confiance et en échange je devais essayer de comprendre ce qu’elle tentait de me dire et me montrer digne de cette confiance. Bien qu’un peu caractériel, c’était une jument incroyable, en qui je pouvais avoir confiance. Elle était beaucoup plus brave que moi, confiante, fiable et pleine de bonnes intentions. Nous avons vécu mille et une aventures ensemble et disons que dans mon jeune esprit, qui n’en connaissait pas encore beaucoup sur le cheval dans son ensemble, c’était un peu du grand n’importe quoi! Mais tant que je la respectais dans ce chaos, elle me donnait tout, en fait, étant une LBE, je crois bien qu’elle aimait bien ce chaos hihi! Elle avait du cœur au ventre cette petite jument! Elle a même réussi à venir à bout de la phobie des chevaux de ma mère.


Alors maintenant qu’elle m’a tout donné, qu’elle m’a endurée, qu’elle a été mon rock dans cette grande aventure de la vie… C’est à moi de prendre soin d’elle et de lui offrir le repos et la quiétude qu’elle mérite. C’est le juste retour de choses pour moi, je lui dois! Bien sûr j’aurais pu en faire profiter une autre personne qui débute, mais elle en avait déjà vécu beaucoup dans sa vie et ce bien avant que je l’aie… Je trouvais donc qu’elle en avait assez donné et qu’à présent elle méritait bien sa retraite. De plus, j’aurais été beaucoup trop inquiète qu’elle ne reçoive pas tous les soins dont elle avait besoin pour ses conditions particulières. Bien qu’elle mérite cette retraite, puisqu’elle m’en a tant donné, il y a aussi du plaisir à prendre soin d’une mémé. Les vieux chevaux ont une énergie et une présence bien différente. On ressent de la douceur, presque de la sagesse qui se dégage d’eux… Ce sont ceux qui ont déjà tout vu, tout vécu… Ils sont cool, patients… Vous savez, celui qui attend sagement pour entrer le dernier dans l’écurie, parce qu’il sait que son grain l’attendra sagement, peu importe, à quelle vitesse il s’y rendra… La sagesse aussi d’éviter les autres qui s’excitent pour entrer… Mais ils n’en sont pas moins amusants!!


Lorsque l’envie leur prend, ils vont encore faire les fous comme de petits jeunots ou encore user de tous leurs charmes (ce qui incluse grimace, bisou, jambette…) pour avoir une petite carotte!! Ce seront aussi les premiers à être heureux de nous voir, même si parfois les soins qu’on leur donne ne sont pas toujours agréables… Je me demande… Savent-ils qu’on le fait pour les aider? Parfois j’en ai presque l’impression… Le point final de cette mise sur papier de mes réflexions est ceci; je lui avais promis, lorsqu’elle était arrivée dans ma vie, que je serais sa dernière maison et que je serais toujours là pour elle... Je ne reviens jamais sur mes promesses… Je suis incapable de l’imaginer ailleurs… Quand elle partira, ce sera parce que le point final sera mis sur l’histoire de sa vie…

OHANA veut dire la famille, la famille veut dire que personne n’est abandonné ou laissé derrière… Bin oui, je viens de citer un film de Disney haha!! Bienvenue dans mon monde!! :P 



Quand je dis qu'elle est encore en forme hihi!



Trop mimi cette Mimi!!



1 vue

Hippi-que & compagnons

702, 10e Avenue, Senneterre

hippi-que_compagnons@outlook.com

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

© 2020 Par Jessica Skene | Propriétaire