Notre premier concours en bitless… Attention, folle en liberté!


Notre premier TREC bitless

Notre premier concours n’est pas notre première sortie… Nous étions allés au festival du cheval à ses 3 ans histoire de la faire sortir un peu et la mettre en confiance… En side-pull, bien sûr, mais c’était plus détendue quand même comme événement. De petit poney-game amusant et où l'on peut prendre notre temps et tout… Déjà, j’avais fait parler de moi… Un 3 ans, canadien, monté sans mors, à sa première sortie officielle… Pour moi, rien n’était plus naturel que ça! Mais pour plusieurs, c’était carrément un exploit!



Mais bon, revenons à notre thème principal, ma première vraie compétition « bitless », là où on est stressé, un peu plus contrainte dans le temps et où l’atmosphère est beaucoup plus fébrile…

On est jugé pendant un concours, c’est le but, n’est-ce pas? Se faire juger, savoir ce qu’il faut améliorer et pouvoir mesurer notre progression… Pour moi, avant ma première compétition « bitless » (c’était ma deuxième compétition avec Sonara, mais la première avait été avec un petit hack à branche) le jugement avait déjà commencé… Mais pas sur mes performances… Je crois que les gens en étaient presque à ouvrir des paris ahah! Combien de temps j’allais tenir avant d’avoir un accident? C’était évident pour tous… Un simple « bitless », avec un cheval Canadien dans sa « crise d’adolescence » (4 ans et demi), avec un dressage « maison », pour aller faire son deuxième TREC à vie. Le retour de la folle suicidaire les ami(e)s!! Pour moi c’était normal, je ne me posais même pas de question à ce sujet… Je connaissais ma jument, je lui faisais confiance et je savais profondément qu’elle allait prendre soin de moi, si je prenais soin d’elle.


Immobilité en selle - un vrai danger public :D

Le POR a très bien été, on était en équipe, Nara n’était pas totalement seule, même si elle ne connaissait pas son compagnon de route… Mais c’était quand même suffisant pour la sécuriser (moi aussi par le fait même haha!). Au PTV, on y est allé doucement, j’ai été plus prudente sur les obstacles sur lesquels elle était moins confiante, quelques petits encouragements par endroits et on passait au prochain. Sonara essayait aussi fort qu’elle le pouvait pour me faire plaisir. On se connait depuis sa naissance, on se fait confiance et l'on se comprend bien… Étant donné que nous sommes plutôt semblable niveau caractère. Nous avons fini notre TREC entier, dans le calme, sans aucun accrochage, j’étais toujours entière… Même pas une égratignure… En fait je n’avais jamais eu d’occasion de me blesser et pour mettre la cerise sur le Sunday, on s’est très bien classé (3e au POR, 6e au PTV et je ne me souviens plus de mon résultat à la MA). Disons que j’ai coupé court à tout cela… À tous ces gens qui pensaient que j’allais me planter… Je ne sais pas pourquoi faire les choses d’une autre façon créée autant d’émoi… Pourquoi ne pas faire comme les autres faits que l’on va forcément se gourer? Mais à partir du moment où j’ai commencé à sortir plus avec ma jument, les gens ont cessé de parler… Ils ont fini par voir… Qu’entre ce que je disais et ce que je faisais, c’était pareil!



On pensait que je me vantais, mais que je ne faisais pas la moitié de ce que je disais… Ou que je portais des lunettes roses, m’imaginant que tout était parfait… Pourtant, je ne prétends pas que ma jument est parfaite et que tout est toujours merveilleux, que nos séances se font sur des arcs-en-ciel remplis de papillon et de paillettes… Comme tout le monde, nous avons nos hauts et nos bas… Je n’ai jamais prétendu le contraire… Mais lorsque je parle de ma jument, j’ai peut-être des paillettes dans les yeux ahaha! Je l’aime, c’est tout… Elle n’est pas parfaite, mais elle est parfaite pour MOI! Nous sommes restés sur une belle lancée depuis plusieurs années, mais comme vous le savez j’ai eu un pépin en route et j’ai remis en question ma façon de voir la compétition… Si vous ne le savez pas (http://hippi-que.blogspot.ca/2015/01/la-fois-ou-jai-mange-une-claque-ou.html ), on l’a revu d’une façon plus saine et on évolue plus que jamais!! Je suis heureuse d’avoir écouté mon instinct… Mon cheval… Moi-même. Il n’y a pas de limite… ni d’impossible… Tant qu’on est prêt à y mettre tous nos efforts et notre détermination, on peut se rendre très loin avec ces merveilleuses bêtes que sont les chevaux.



Hippi-que & compagnons

702, 10e Avenue, Senneterre

hippi-que_compagnons@outlook.com

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

© 2020 Par Jessica Skene | Propriétaire