Le cauchemardus des prés communs VS le cavaliatus moyen!



Pour les gens du Québec, imaginez Charles Tiesseyre vous lisant ce texte pour plus de plaisir! Connaissez-vous ce type de cheval? L’appellation scientifique étant l’Equus cauchemardus des prés communs… La description officielle étant : cheval de type fuyant lorsque le cavaliatus moyen pose un seul pied dans son pré, un licol à la main… Equus cauchemardus étant parfaitement amical lorsque ce même cavaliatus entre les mains vides ou pleines de friandises.


Cette situation pourra ensuite donner naissance au cavaliatus frustratus… Ou encore au cavaliatus épuisus, ce cavalier qui sortira tous les trucs de son chapeau (longe derrière le dos, friandises, etc.) pour tromper l’Equus cauchemardus qui lui, est beaucoup trop brillant pour se laisser berner. Il en résultera une course effrénée contre l’Équus cauchemardus qui, de toute évidence, est beaucoup mieux taillé pour la course que le cavaliatus épuisus. Si l’Equus cauchemardus a de la chance, le cavaliatus aura peu de temps à passer à l’écurie et il pourra s’en tirer sans trop de peine. Si le cavaliatus demeure plus patient que l’Equus cauchemardus, et qu’il a du temps, l’Equus cauchemardus finira par arrêter de jouer et consentira à se laisser approcher. Le cavaliatus épuisus peut maintenant préparer l’Equus cauchemardus des prés communs afin de le mettre au travail, enfin! L’Equus cauchemardus est maintenant parfaitement prêt a continuer à se jouer du cavaliatus épuisus, sachant ses défenses affaiblies.


— Premièrement, si le cauchemardus se sauve en vous voyant arriver avec un licol et pas avec les mains vides ou une friandise, un questionnement sur le travail s’impose. Certains CDPC (cauchemardus des prés commun) ont du mal avec le travail imposé par le CE (Cavaliatus épuisus)… Soit ils s’ennuient, soit ils sont stressés par le rythme du travail imposé. Il serait utile de réviser les stratégies de travail afin de les rendre plus agréables pour le CDPC. — Deuxièmement, le CDPC est un animal très sensible, il perçoit facilement les intensions du CE et saura donc avec précision si ce dernier souhaite l’attraper ou simplement venir le visiter. L’énergie de l’homo sapiens commun est facilement perceptible chez les animaux, il n’est pas très doué pour cacher ses intentions! Voilà pourquoi le CPDC vous aura à tous les coups!



— Troisièmement, le CDPC est un animal très intelligent, il faudra donc jouer de ruse pour l’apprivoiser. On ne parle pas de ruse toute simple, comme cacher son licol derrière son dos, le CDPC pourrait le prendre comme une insulte à son intelligence!! Pour le truquer, il faudra aussi sacrifier quelques séances de travail, apporter votre licol, jouer le jeu « d’attrape moi si tu le peux », donnez-lui une récompense une fois attrapé, retirez le licol et partez sur le champ… Il sera bluffé! Psychologie inversée les amis!!!!! — Quatrièmement, changez les séances de travail pour qu’elles deviennent plus amusantes ou moins stressantes pour lui. Ne venez surtout pas à l’écurie seulement pour le monter… Prenez le temps de passer pour lui donner une carotte, le brosser et simplement vous prélasser au soleil avec lui dans son pré. Il finira par ne plus vous considérer comme le simple humain qui le sort du confort de son pré pour le travailler de façon monotone et finira peut-être même par vous considéré comme un « presque membre du troupeau ».



— Finalement, il arrive parfois que le CDPC que vous venez d’acquérir « usagé » arrive

« très sauvage ». Il sera donc de votre devoir de travailler encore plus fort pour l’apprivoiser et de lui montrer que tous les cavaliatus moyens ne sont pas identiques.

Le CDPC apprivoisé est une espèce agréable à côtoyer. Il est du devoir du CE de devenir agréable pour le CDPC, ce dernier le sera aussi en retour. Pour apprivoiser le CDPC sauvage, il faudra vous intégrer dans le troupeau, agir, penser, être un CDPC! Mangez du foin s’il le faut!! Une fois accepté, vous pourrez commencer à apprivoiser le CDPC sauvage et vous en faire accepter. Bref, bon « catching game » à vous tous! Amusez-vous! Faites-en un jeu! L’attitude qu’on a face à un problème est souvent la raison du problème!! Profitez de chaque problème pour en faire une occasion d’apprentissage, repoussez vos limites et « think outside the box »! Pensez cheval, soyez cheval!

 Qui sait, vous vous retrouverez peut-être avec un Equus fabulus des prés communs après tout!



Hippi-que & compagnons

702, 10e Avenue, Senneterre

hippi-que_compagnons@outlook.com

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

© 2020 Par Jessica Skene | Propriétaire