L’énergie, apprendre à la contrôler pour mieux progresser.



Vous ne pouvez prétendre contrôler un cheval si vous ne vous contrôlez pas vous-même

– Pat Parelli —

Voilà une des nombreuses citations de Pat qui m’ont aidée à comprendre beaucoup de choses dans le travail avec les chevaux. Avec eux, il est primordial d’apprendre à contrôler son énergie et ses émotions… ça fait 10 ans que je suis dans le monde des chevaux et je commence tout juste à y arriver! Bien sûr, ça ne fait pas 10 ans que je suis consciente du problème. Cela demeure quand même une étape très difficile à franchir et bien qu’on aimerait, on ne peut jamais tout contrôler à la perfection… L’humain n’est pas fait ainsi… La vie n’est pas faite ainsi…



On doit apprendre à gérer l’imprévue. Il m’arrive encore de me laisser emporter par mes émotions, je déteste ça, je déteste VRAIMENT ça, mais je suis jeune… Je commence à peine à les contrôler… Je dois apprendre de ces écarts et aller de l’avant… Cela fait partie de l’apprentissage.  Lorsqu’on les accepte, on en apprend énormément de.

Déjà avec Mimi, j’ai dû apprendre, en premier lieu, à contrôler la frustration et à avoir de la patience. Mimi est le genre à remettre continuellement l’autorité en question et essayer de faire ce qu’elle a bien envie de faire. Bref, j’ai dû apprendre à être très patiente et

contrôler la frustration et à avoir de la patience. Mimi est le genre à remettre continuellement l’autorité en question et essayer de faire ce qu’elle a bien envie de faire.


Bref, j’ai dû apprendre à être très patiente et contrôler la frustration de toute cette confrontation. Ça fait partie d’elle, elle n’avait pas toujours été bien traitée dans le passé et je sais qu’elle ne voulait pas que ça recommence. Elle exigeait et exige encore le respect! Avec Sonara, c’était toute autre chose, j’ai dû redoubler de patience, apprendre à attendre et respecter ses limites. Comme Sonara est une petite fleur fragile, délicate et sensible, j’ai dû être très douce, vraiment très douce!! Je n’y étais pas habituée, avec Mimi c’était un tout autre niveau de contrôle, il fallait être beaucoup plus provocateur. Bien sûr, j’ai eu des frustrations, puisque je ne la comprenais pas très bien au début. Elle ne montrait pas beaucoup de signes indicateurs et moi je n’étais pas assez à l’écoute. Avec Mimi, quand elle avait quelque chose à dire, c’était plutôt clair et net haha!

J’ai donc dû apprendre à contrôler mes émotions parce qu’il le fallait, les chevaux sont de vraies jauges à émotions. Pour les plus confiants c’est quelque chose avec lequel ils peuvent jouer…



Nous faire frustrer, certains adorent ça… ça prouve qu’au fond, c’est eux qui sont en contrôle et pas nous!! Eh oui! Pour d’autres, plus sensibles et nerveux, ils absorbent cette énergie négative et se sentent agressés… On dégage une énergie plus prédatrice… N’oublions pas qu’ils sont des proies et nous des prédateurs… les chevaux sont des animaux sensibles, très près de leur instinct. Nous devons contrôler nos émotions… Mais aussi notre énergie. Par exemple, avec un cheval nerveux qui semble incapable d’arrêter de bouger, si vous êtes aussi nerveux et débordant d’énergie… Il se pourrait bien qu’on ait un mélange plutôt explosif, n’est-ce pas? Il n’y en aura pas un pour calmer l’autre… Mais à l'opposé total, si vous êtes très calme et un peu paresseux, il se pourrait que vous soyez constamment frustré d’avoir un cheval incapable de rester calme et que lui soit frustré que vous ne compreniez pas son besoin de bouger, n’est-ce pas?

Pick your partner, not your poison (choisissez un partenaire, pas un poison)

— Pat Parelli —


De plus, lors du travail, l’énergie vous servira énormément… En selle par exemple, les chevaux peuvent détecter les plus infimes signaux… Parfois, vous commencez tout juste à penser demander le trot, par exemple, et votre cheval commence à s’exécuter avant même que vous l’ayez vraiment demandé… Mais les infimes changements que vous faites juste en y pensant, ils les perçoivent. Au travail au sol, où vous êtes plus visible, il suffit parfois de détendre tout son corps et d’expirer bien fort pour que le cheval devienne moins tendu en vous voyant détendu… Bref, les chevaux ressentent beaucoup l’énergie qui les entoure. Lorsque vous êtes en contrôle de toutes ces variables presque tout le temps, vous pourrez, très probablement, travailler avec tous les types de chevaux… Ou du moins, savoir avec lesquels vous pouvez travailler et avec lesquels vous avez moins d’affinité dans le travail (curieux de savoir avec lesquels j’ai le plus d’affinité? Vous le saurez dans un autre article).


Ce qui vous permettra d’éviter ces émotions négatives dans un sens, puisque vous saurez quels types de chevaux font ressortir votre mauvais côté. En vous connaissant vous-même et en connaissant votre cheval, vous apprendrez à mieux travailler ensemble. Lorsqu’on décide de s’aventurer dans l’éthologie du cheval, on finit par apprendre à mieux se connaitre au bout du compte… Les chevaux ont fait de moi une meilleure personne et une personne qui se comprend mieux… Ce qui m’a énormément aidée dans la vie. Les chevaux ont ce don, de faire ressortir est le meilleur de vous… Ou le pire… À vous de choisir!

Devenir une meilleure femme de cheval, pour devenir une meilleure personne!



Hippi-que & compagnons

702, 10e Avenue, Senneterre

hippi-que_compagnons@outlook.com

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

© 2020 Par Jessica Skene | Propriétaire